charte et règlement des jardiniers
(validé par l’AG du 16 décembre 2013)

Vous êtes ici sur «Le site de Repainville», environ 10 hectares, propriété de la Ville de Rouen, classée «zone naturelle» depuis 2004 dans son PLU (Plan Local d’Urbanisme), clôturé, tenu à être fermée durant la nuit, REFUGE de la Ligue Protection des Oiseaux depuis 2007.

Sous le contrôle de la Mairie de Rouen et avec le suivi, l’aide occasionnelle, de son Service des Espaces-Verts, ce site est à ce jour occupé et/ou géré par les 5 acteurs suivants :
- L’APSNR
- L’Association et centre d’éducation à l’environnement CARDERE
- Les maraichers
- L’Association des «Jardins familiaux des 2 Rivières»
- La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO)

Le jardin dont vous disposez est sur la parcelle cadastrale M7 (de 0,96 hectare) du site.
Ce terrain est mis à disposition par la Ville de Rouen pour une durée de 3 ans à compter du 16/09/13 et renouvelable par convention, que chaque adhérent est tenu de connaître et de suivre.

Ce site est ouvert aux scolaires ou tout citoyen, à sa convenance ou à l’occasion de manifestation sur le site.

Le nombre des parcelles réservées au jardinage restant limité, l’association encourage le cojardinage et le partage de parcelle pour que le plus grand nombre puisse jardiner. Les nou- velles parcelles seront prioritairement affectées aux groupes plutôt qu’aux individus. Après adhésion, toute demande de parcelle ( de 80 m2 maximum) , sera inscrite sur la liste d’attente puis examinée et attribuée en assemblée selon leurs disponibilités.
Tout jardinier qui décide de ne plus utiliser sa parcelle (départ volontaire) en informe les membres de l’association dès sa décision prise afin que la parcelle soit rapidement réattribuée.

Chaque jardinier s’engage à entretenir régulièrement sa parcelle et son pourtour, et s’engage à effectuer des actions de nettoyage ou « chantiers-verts » sur le site.

Tout jardinier sur « les terres » de l’APSNR devra :
- être adhérent de l’association, connaître ses statuts et être à jour de sa cotisation et des
frais de jardin.
- s’engager à respecter les 3 chapitres suivants :

A - Pratiques culturales :
Cette charte s’inscrit dans la démarche globale de protection écologique et de mise en valeur environnementale et paysagère du site naturel de Repainville. Chaque jardinier-e de l’associa- tion est tenu de la respecter : son jardin, quelles que soient ses particularités, doit faire par- tie intégrante du site et de ses objectifs. Toute pratique de culture ancienne ou innovante en faveur d’un jardinage le plus écologique possible est encouragée et soutenue.

Précisions particulières sont faites sur les points suivants :

- Pesticides et engrais : Toute culture sur le site de Repainville doit se faire sans l’uti- lisation de pesticides (herbicides, fongicides ou insecticides) ni d’engrais non-homologués par l’Agriculture Biologique.
En ce qui concerne la bouillie bordelaise, étant donné la forte teneur en ions-cuivre du terrain (= ancienne terre maraîchère), il est demandé de l’utiliser le moins possible, voire de la pros- crire.

- Arrosage : Les jardiniers utiliseront en premier l’eau de pluie récupérée des toitures puis l’eau du ruisseau et jamais l’eau du réseau de la ville.

- Compost : Chaque jardinier peut soit composter ses déchets végétaux sur sa par- celle, soit les déposer sur le tas collectif en connaissant et respectant les techniques basiques du compostage : pas de branchage, que du végétal, pas de végétaux malades (mildiou) par exemple.
Chaque jardinier emportera tous ses déchets non-dégradables hors du site.

B - Aménagement des parcelles :
Les clôtures de plus de 50 cm de haut ne doivent pas être occultantes, réalisées en matériaux naturels et de préférence végétalisées.
Les petites constructions (type chassis, meubles de jardins...) sur sa parcelle sont possibles à partir du moment où elles sont faites en matériaux naturels (bois, paille, terre, ...),où elles sont démontables, sans socle de béton et qu’elles s’intègrent parfaitement au site.
Toute autre réalisation de petite taille faite en matériaux traditionnels sera la bienvenue (bor- dures en branchages, épouvantails ...).

Aménagements nécessitants réflexion et décision collective avant réalisation :
- La construction de nouvelles cabanes n’est pas souhaitable. Il est préférable de valoriser
l’utilisation des bâtiments existants.
- La plantation d’arbre (fruitier ou non) et de haies sur le site. Les productions fruitières
des arbres deviennent propriété de l’association.
- L’introduction de toute espèce non présente sur le site, afin de préserver l’écosystème ( ni espèces invasives, ni OGM ).

C - Règles de vie collective :

1/ Un local fermé avec armoires est mis à la disposition des jardinier-e-s pour le rangement de leur matériel (ex-garage attenant à la maison). Ce local devra en permanence rester propre et rangé.

2/ Des toilettes sèches sont disponibles à l’arrière de la maison. A chacun de les maintenir propres.

3/ Le stationnement des véhicules se fait à l’extérieur du site, sur les emplacements délimités de la route de Lyons ou sur le parking jouxtant le portail nord du site. Une voiture ne pourra rentrer que pour le transport de matériels ou de charges.

4/ Le dernier jardinier qui quitte les lieux devra vérifier que toutes les portes sont fermées : celles de la maison, du local des jardiniers, et pour finir celle du petit portillon de la Route de Lyons (avant la station de lavage). S’il est tard le soir, il s’assurera que la grande grille devant le chalet est elle-aussi fermée, et ne manquera pas de la pousser s’il n’a pas la clé.

Réattribution collective de parcelles
En cas de :
- Non respect des statuts ou de la présente charte.
- Non paiement de la cotisation ou des frais de jardinage à la date butoir définie lors de l’AG de mois de janvier. - Délaissement de parcelle qui pourra faire objet en AG d’une éventuelle réattribution.